6ème Journée du refus de l’échec scolaire : les lycées pro à l’honneur

Souvent considérés comme une voie de relégation, les lycées professionnels permettent aux élèves de rompre avec l'échec scolaire et de reprendre confiance en l'avenir, indique une enquête de l'Afev publiée à l'occasion de la 6ème Journée du refus de l'échec scolaire.

6ème journée du refus de l'échec scolaireLes lycées professionnels sont aujourd’hui souvent considérés comme une option par défaut, « alors qu’ils constitueraient un formidable atout pour notre pays dans un contexte de recherche de diversification des parcours de qualifications et de relance de son industrie », affirme l’Afev à l’occasion de la 6ème Journée du refus de l’échec scolaire organisée ce mercredi 25 septembre. Quelque 667.500 jeunes sont aujourd’hui scolarisés dans l’enseignement secondaire professionnel.

Le lycée professionnel est vécu comme « une nouvelle chance » par ses élèves, qui en grande majorité s’y sentent mieux qu’au collège (83%) et ont un projet professionnel bien défini, selon une étude Afev-Trajectoires-Unaf sur le ressenti de jeunes en lycée professionnel(1) publiée aujourd’hui. La majorité des jeunes interrogés affirme également que le lycée professionnel est mieux que le lycée général (54,5%) ou aussi bien (31,5%), malgré une orientation parfois « subie » à l’issue de la troisième (35%).

Une « trajectoire positive » qui donne « confiance dans l’avenir »

L’enseignement professionnel entraîne aussi un rapport nouveau avec les enseignants : 70% des jeunes interrogés ont en effet le sentiment que leurs professeurs s’intéressent à eux, ils pensent pour 77,5% d’entre eux que les professeurs leur apprennent des choses et qu’ils les comprennent (26,5%). « Les apprentissages proposés, structurés autour de la maîtrise d’un métier rompent avec les savoirs enseignés au collège où ils ont souvent été en échec », commente l’Afev.

Les élèves gagnent en confiance, et près des deux tiers des sondés (63,5%) envisagent la poursuite d’études au-delà du bac. Ceux qui souhaitent s’engager dans des études supérieures visent pour 77,5% un BTS, 6% l’université, 3% une classe préparatoire aux grandes écoles et 2% un IUT. « Du fait des relations de qualité qui existent entre les professeurs et les élèves », le lycée pro « donne l’occasion à la plupart des jeunes qui le fréquentent de se positionner sur une trajectoire positive qui leur permet de se projeter avec confiance dans l’avenir ».

Evènements dans toute la France, grand débat à Paris

Une quinzaine d’événements (rencontres-débats, temps d’échange dans les collèges…) auront lieu partout en France à l’occasion de cette journée, pour discuter des causes de l’échec scolaire et des solutions à mettre en oeuvre.

Comme chaque année, un grand débat sera animé à Paris par Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l’Etudiant, au cours duquel seront dévoilés les résultats du Baromètre annuel du rapport à l’école des enfants des quartiers populaires.

Note(s) :
  • (1) Enquête réalisée de avril à juin 2013 auprès de 1042 jeunes scolarisés en lycée professionnel dans des établissements scolaires partenaires de l’AFEV, réalisée par l’AFEV et analysée par Trajectoires (Groupe Reflex).

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.