« Sentiment de malaise » chez les inspecteurs du premier degré

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le SNPI-FSU, syndicat national des personnels d’inspection, alerte Vincent Peillon sur le "sentiment de malaise" de la profession.

Pour les inspecteurs chargés de circonscription de premier degré, la rentrée 2013 s’est avérée éprouvante, indique le communiqué du SNPI-FSU publié aujourd’hui. « La mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires et des projets éducatifs territoriaux, la réforme de la formation initiale, l’accompagnement des personnels nouvellement recrutés ou contractuels, le lancement de la consultation sur les nouveaux programmes et l’éducation prioritaire, l’élaboration de modules de formation à distance » sont plusieurs missions d’importance à mener de front.

Or les tâches se multiplient, mais les moyens manquent : le syndicat alerte ainsi le ministre de l’Education nationale sur « l’absence de secrétariat administratif », qui serait pourtant indispensable pour aider les inspecteurs au quotidien.

Submergés et sans perspectives d’amélioration de leurs conditions de travail, les inspecteurs « ressentent un véritable malaise », et le syndicat demande donc une audience à Vincent Peillon pour discuter de ces difficultés.

1 commentaire sur "« Sentiment de malaise » chez les inspecteurs du premier degré"

  1. wil.  28 septembre 2013 à 17 h 34 min

    Juste retour des choses ! Il y a beaucoup trop d’inspecteurs et inspectrices qui du bas de leur ambition mesquine ou de leur incompétence, voire de leur bêtise semblent penser que leur mission consiste à décourager les enseignants qui font ce qu’ils peuvent dans leur classe pour que le « système » continue à fonctionner tant bien que mal.
    Je souhaite que ce malaise dure et même s’amplifie. Peut-être certains comprendront-ils…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.