Réalisez un diaporama pour rendre votre cours plus percutant

Apprenez à concevoir un diaporama efficace, pour conserver l'attention de vos élèves et les aider à mémoriser le cours.

diaporama pile de diapositives

© Shawn Hempel – Fotolia.com

Le bon vieux diaporama est-il devenu ringard ? Le « powerpoint » n’est-il qu’une simple adaptation numérique des transparents sur rétro-projecteur ? Pas nécessairement. Utilisé en appui d’un cours, un diaporama simple et efficace permet d’insister sur les points-clés et de conserver l’attention de la classe.

L’importance du storytelling

« Le diaporama est avant tout un outil de communication, souvent mal utilisé en entreprise », affirme Guillaume Clairand, animateur d’une formation à la réalisation de diaporamas pédagogiques pour les enseignants au musée interactif Exploradôme. « La présentation d’un rapport d’activité, des tableaux de chiffres, cela endort tout le monde car il n’y a pas d’interactivité. » Il estime que le diaporama a par contre sa place à l’école et peut vraiment enrichir un cours, mais qu’il faut pour cela l’utiliser comme support pour raconter une histoire (faire du « storytelling » en anglais).

Le diaporama ne doit pas se suffire à lui-même : il ne présente aucun intérêt s’il contient tout le cours et que le professeur se contente de passer d’une diapositive à l’autre, puis de l’imprimer avant de le distribuer aux élèves. « Il faut qu’une présentation orale l’accompagne, et que le diaporama vienne souligner les points importants. Multiplier les supports (oral et visuel), c’est multiplier les chances d’atteindre sa cible et que l’information soit enregistrée. » Les élèves doivent pour cela continuer à prendre des notes. A la fin, un polycopié plus factuel peut leur être distribué.

Accrocher et conserver l’attention des élèves

Avant de réaliser un diaporama, il faut un projet spécifique, un angle. Il faut savoir quoi dire et quand, autrement dit : il faut faire des répétitions. « Il faut aussi être capable de s’adapter au public et de sauter des passages s’il ne suit pas », ajoute Guillaume. Cela demande certes du temps de travail supplémentaire, de l’aisance à l’oral et un minimum de créativité ! Mais si le diaporama est bien orchestré, le cours devrait être plus facilement mémorisé et il ne devrait pas y avoir besoin de revenir sur le sujet.

Le diaporama permet de mettre en valeur certaines informations, comme les passages surlignés d’un texte, mais aussi de susciter l’intérêt et la curiosité sur un thème peu attrayant. « On peut par exemple projeter dès le début un graphique sans légende ou un gros plan de photo, et dire que l’on donnera l’explication à la fin. Tout le monde est curieux, ça va conserver l’attention des élèves jusqu’au bout. » Il est aussi possible de questionner directement l’auditoire : « Qu’est-ce que ça vous évoque ? » Même sans réponses, ces questions transforment les élèves en spectateur actifs.

 

Un excellent « storyteller » : Steve Jobs. L’ancien patron d’Apple annonce l’arrivée de l’iPad
en 2010 avec un diaporama très simple et un discours soigné :

Utilisez les fonctionnalités avancées de votre logiciel (les plus répandus sont Microsoft Powerpoint sur PC, et Apple Keynote sur Mac) pour introduire du « suspense » sur des éléments basiques. Par exemple : vous avez un tableau de données ? Tout d’abord, transformez-le en graphique à barres ou en camembert : « c’est plus parlant ».

Utilisez ensuite les options d' »animation » dans Powerpoint ou Keynote pour spécifier des animations différentes selon les séries de données. Vous pourrez ainsi retarder l’affichage des données pour mieux expliquer les unités en abscisse et en ordonnée, et faire un commentaire séparé pour chaque série de données, pour mieux les comparer au fur et à mesure de leur apparition.

Bien sûr, il faut pour cela connaître un minimum les potentialités de son logiciel, qui diffèrent selon les versions. Mais de nombreux tutoriels et vidéos sont à votre disposition en ligne. Les logiciels les plus récents proposent par exemple d’intégrer des vidéos dans vos diapositives, de déplacer des objets selon des trajectoires prédéfinies ou personnalisées, de détourer automatiquement une image sur fond uni… N’utilisez ces effets que s’ils servent votre propos !

Quelques règles pour un diaporama efficace

Le diaporama ne doit pas occuper tout le cours : il doit répondre à un besoin précis et être le plus court possible. « Rappelez-vous qu’une publicité dure 30 secondes ou moins, et ce n’est pas pour autant que message ne passe pas », souligne Guillaume.

L’erreur la plus commune et la plus néfaste est de trop charger son diaporama, en texte, en images, en sons… Les sons sont à proscrire : votre voix est suffisante, sauf si le thème de la présentation est la musique. Le fond doit être uni et neutre. Les textes doivent être concis, réduits à des phrases courtes voire des mots seuls, avec une limite de trois « puces » quand un point doit être détaillé.

Les titres doivent être rédigés en taille de police « 40 » environ, et « 25 » pour le reste du texte. Evitez les polices à « empattement » comme le Times New Roman, privilégiez l’Arial. Les images légendées doivent elles aussi être lisibles. Pensez aux élèves du bout de la classe ou de l’amphithéâtre. Attention aux fautes d’orthographes et coquilles, qui ne pardonnent pas sur des textes aussi grands.

Soignez particulièrement les première et dernière diapositives, qui sont les plus importantes : l’une annonce le sujet, l’autre laisse la dernière impression, ce qui va le mieux rester en mémoire.

 
Exemple de « mauvaise » diapositive (à gauche) : trop de texte, trop de chiffres, choix de couleurs discutable… Exemple de « bonne » diapositive (à droite) : texte clair et concis, lisible de loin, couleurs complémentaires…
Mauvais diaporama        Exemple bon diaporama

Téléchargez ici une check-list (format PDF) de tous les points à surveiller pour réaliser un bon diaporama. Utilisez aussi la « Trieuse de diapositives » pour vérifier la cohérence visuelle, l’enchaînement et la lisibilité des diapositives.

L’Ovni Prezi

Prezi est un logiciel de présentation qui joue sur le déplacement et le zoom à partir d’une seule image, sans transition entre différentes diapositives. Il permet des présentations plus dynamiques et moins linéaires que la plupart des logiciels de diaporama (il est possible de se déplacer librement dans l’image, de revenir facilement en arrière…).

Cette approche plus interactive et aussi plus ludique peut aussi convenir à certains cours, mais étant donné son mode de fonctionnement particulier, Prezi fait l’objet d’un article spécifique.

1 commentaire sur "Réalisez un diaporama pour rendre votre cours plus percutant"

  1. Hubert  1 octobre 2013 à 16 h 50 min

    Bonjour,

    Prezi donne le mal de mer à l’auditoire !
    Une responsable de cours en école supérieure de commerce me l’a encore dit ce matin. Elle va l’interdire à ses élèves !
    Comme quoi il n’y a pas que moi qui suis dérangé par cette navigation.
    Dont il y a un exemple sur votre article du 15 mai 2012.
    Article qui m’a fait bondir quelque peu !
    « Les Powerpoint clas­siques se résument sou­vent à quelques dia­po­si­tives, com­po­sées de gros blocs de texte, par­fois illus­trées par une image ou un gif, qui défilent de manière linéaire les unes à la suite des autres. » :
    Ce n’est pas la faute de PowerPoint, mais du créateur des slides !
    Ce que rattrape l’article sous lequel je place ce commentaire.

    Maintenant, cela va « plus vite » de concevoir sous Prezi… sauf que je ne sais pas au final qui est propriétaire de l’animation qui est en ligne ?
    Mais le cerveau humain lit mal la 3D ou simili, et fatigue plus vite et décroche du message plus vite.

    De toutes façons, ni l’un, ni l’autre ne peuvent suivre la surenchère des effets spéciaux de toutes sortes venus des smartphones, consoles, films, tv… qui nous bombardent tous les jours.

    Donc je prône un retour au minimalisme sur les slides… et au prof de (re) porter son cours sur ses épaules !

    hubertSignaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.