Journée Internationale de la Paix 2013 afficheA l’occasion de la Journée internationale de la paix célébrée ce samedi 21 septembre, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rappelle que l’éducation doit être privilégiée pour parvenir à une paix mondiale.

Dans un communiqué, Ban Ki-moon affirme en effet que « l’éducation est indispensable pour forger la citoyenneté mondiale et construire des sociétés pacifiques ».

« Un enseignant, un livre, un stylo peuvent changer le monde »

« En cette Journée internationale de la paix, engageons-nous à enseigner à nos enfants les valeurs de tolérance et de respect mutuel. Investissons dans les écoles et les enseignants qui seront appelés à construire un monde d’équité et d’inclusion, respectueux de la diversité. »

Ban Ki-moon cite également Malala Yousafzai, étudiante pakistanaise que les Taliban ont tenté d’assassiner parce qu’elle militait en faveur du droit à l’éducation, qui a dit au siège de l’ONU : « un enseignant, un livre, un stylo peuvent changer le monde« . « Ce sont là nos armes les plus redoutables », souligne-t-il.

Appel à un cessez-le-feu mondial

Mais il reste beaucoup à faire pour atteindre l’objectif de l’éducation pour tous. En effet, 57 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à l’éducation, et la qualité de l’instruction n’est pas toujours au rendez-vous pour ceux qui y ont droit. « Nous devons faire plus – beaucoup plus (…) et porter une attention toujours plus grande à la qualité de l’éducation. »

Pour cette Journée de la Paix, les Nations Unies appellent par ailleurs à un cessez-le-feu mondial, et demandent à tout le monde d’observer à midi heure locale une minute de silence « en l’honneur de toutes les personnes qui ont perdu la vie pendant les conflits et des survivants qui vivent chaque jour le traumatisme et dans la douleur ».