Les agents techniques des lycées d’Ile-de-France sont absents en moyenne 30,5 jours par an, soit un taux d’absentéisme de 9%, dénonce la chambre régionale des comptes (CRC) dans un rapport rendu public ce mercredi. Dans « certains lycées » de Paris, de la petite couronne et de quelques villes isolées, la moyenne peut atteindre 45 jours.

L’absentéisme recouvre toutes les absences légales : maladie ordinaire, accident du travail, longues maladies, congé maternité, paternité et adoption. La CRC juge cet absentéisme « élevé » et « onéreux »; elle estime son impact financier à 40,35 millions d’euros en 2010-2011.

Les maladies longue durée « plombent les statistiques »

Du côté du Conseil régional présidé par Jean-Paul Huchon (PS), qui emploie ces agents, on répond que « les régions sont en moyenne entre 6,7 et 9% : nous sommes dans la moyenne haute, mais pas non plus hors des clous ». Le vieillissement des agents, dont l’âge est en moyenne de 47 ans, entraînerait un grand nombre d’arrêts pour maladies de longue durée qui selon l’entourage de Jean-Paul Huchon « plombent les statistiques ». Valérie Pécresse, chef de file de l’opposition UMP, dénonce pour sa part « l’absence de pilotage en matière de gestion des personnels ».

Des contrôles accrus des agents pourraient être introduits par la Région dans les conventions de financement liant la Région à chaque lycée, en cours de renégociation. Jean-Paul Huchon discutera ce point en novembre, lors de sa rencontre annuelle avec les proviseurs franciliens.