Collège, programmes scolaires : les prochains chantiers de Peillon pour l’année scolaire 2013-2014

Vincent Peillon a présenté lors d'une audition devant la Commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale ce mardi les principaux chantiers éducatifs ouverts pour cette année scolaire 2013-2014. Parmi eux, l'évolution du collège et la refonte des programmes.

L’année scolaire s’annonce chargée pour Vincent Peillon, qui a présenté ce mardi devant la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale ses grands thèmes de travail pour 2013-2014.

Réflexion sur les programmes scolaires

Le ministre de l’Education nationale a notamment évoqué la refonte des programmes, avec l’installation du Conseil supérieur « dans les jours qui viennent ». « Nous allons engager le travail concernant les programmes par cycles, nous les avons votés », a-t-il indiqué. Ce travail se déroulera sur « minimum sur 3 ans ». Vincent Peillon a affiché sa volonté d’ouvrir largement la concertation sur cette question « déterminante », puisque, selon lui, « les pays qui ont réussi leur redressement éducatif […] sont ceux qui sont capables d’associer tout le monde ».

Au cours du mois d’octobre, le « conseil éducation-économie » sera à son tour constitué. Y siègeront « à la fois des chefs d’entreprises, des représentants des personnels », et « des confédérations patronales, des confédérations d’employés ». Ce conseil travaillera « sur les diplômes professionnels […] et sur l’ajustement plus étroit entre le travail de l’Education nationale, et l’insertion professionnelle et les besoins des élèves. »

Autonomie accrue pour les équipes pédagogiques au collège

Autre « sujet majeur » pour Vincent Peillon cette année, l’évolution du collège. « Les discussions sont entamées au ministère depuis plusieurs mois avec l’ensemble de ceux qui sont intéressés à cette question » a-t-il signalé. Le ministre a indiqué n’être « absolument pas défavorable à une autonomie accrue pour les équipes pédagogiques« , fixant pour « seules limites », celles de l' »intelligence », du « tact » et de la « prudence ».

Décrochage scolaire

La ministre déléguée à la Réussite éducative George Pau-Langevin s’est également exprimée devant la Commission, annonçant entre autres la prochaine publication d’une circulaire pour lutter contre l’absentéisme scolaire. « Nous avons réfléchi à une manière de ‘reprendre’ ce problème, qui est […] le premier pas vers le décrochage scolaire« , après l’abrogation de la loi Ciotti l’année dernière, a-t-elle expliqué.

La circulaire rétablira des mesures pour faire diminuer l’absentéisme scolaire « notamment en prenant en compte la pluralité des causes qui peuvent expliquer l’absentéisme et en faisant intervenir très tôt les personnes qui peuvent lutter contre ce phénomène. Et surtout en essayant de systématiser le soutien aux parents, puisque nous savons que les parents, qui sont souvent dépassés par l’absentéisme de leurs enfants, ont davantage besoin d’être épaulés que d’être sanctionnés, comme c’était le cas durant la période précédente », a assuré George Pau-Langevin.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.