ESPÉ, mode d’emploi

Depuis le 1er septembre 2013, les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPÉ) remplacent les Instituts universitaire de formation des maîtres (IUFM). Pour savoir comment s’inscrire, suivez le guide !

Enseignant

Enseignant © apops – Fotolia.com

Cette fois c’est fait, les IUFM sont devenus des ESPÉ. Pour obtenir une place dans l’une de ces écoles, intégrées aux universités (une par académie), et accéder ainsi à une formation reconnue « à forte dimension professionnelle », selon les vœux du ministère de l’Education nationale, il suffit d’être étudiant et titulaire d’un diplôme de licence. L’inscription dans une formation en vue de la délivrance d’un diplôme de master (dont le coût s’élève à 250 euros environ) est à effectuer directement auprès des universités. Toutes ont été accréditées pour délivrer des masters Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF). Leur site internet indique la démarche à suivre et la liste des parcours proposés, sachant qu’il n’existe que quatre mentions MEEF au niveau national : Premier degré, Second degré, Encadrement éducatif et Pratiques et ingénierie de la formation. Pendant cette période de transition, les IUFM font le lien et constituent également une source d’informations à ne pas négliger.

Une procédure de préinscription

L’inscription dans une formation conduisant à la délivrance d’un MEEF ne dispense pas de s’inscrire aux concours enseignants (CRPE, CAPES, etc.), dont les épreuves auront lieu d’avril à juin 2014, en se rendant sur le site Internet de son académie. Les inscriptions sont ouvertes entre le 10 septembre et le 22 octobre.

Afin de faire face à l’afflux d’étudiants sur les sites de formation, une procédure de préinscription a été mise en place dans certaines académies. « Il n’y a pas lieu de s’affoler, l’objectif ce n’est pas d’effectuer une sélection mais au contraire que tous les étudiants intéressés par le métier d’enseignant trouvent une place en ESPÉ », indique Jean-Michel Jolion, chef du service de la stratégie de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle à la DGESIP.

4 à 6 semaines de stage en 1ère année

Les étudiants qui rentreront en septembre en première année de master MEEF auront des enseignements théoriques et pratiques, ainsi qu’une préparation aux concours au second semestre. Ils devront aussi suivre entre 4 et 6 semaines de stage « en observation », accompagné et non rémunéré hormis pour les bénéficiaires du dispositif emplois d’avenir professeurs. En seconde année, les admis aux concours auront le statut de fonctionnaire stagiaire et seront rémunérés à hauteur d’un temps plein (1700 euros brut) lors de leur stage « en responsabilité », équivalent à un mi-temps de service d’enseignement. Cette expérience fera l’objet de leur mémoire de master.

Au-delà du contenu de cette nouvelle formation, qui suscite quelques craintes, l’autre inconnue repose sur le devenir des « reçus-collés », ces étudiants qui obtiendront le passage en deuxième année de master sans avoir obtenu leur concours. « Au sein de la plupart des ESPÉ, des parcours spécifiques seront ouverts pour celles et ceux de ces étudiants qui souhaiteront poursuivre dans le même projet professionnel et repasser le concours lors de leur deuxième année de master », précise-t-on au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Mais Vincent Peillon a prévenu, « tout ne sera pas parfait », il s’agit « d’une année de rodage ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.