Allègement en histoire-géographie : propositions pour « redonner de la cohérence » à son cours (Clionautes)

Pour "essayer de donner de la cohérence" au changement annoncé des programmes d'histoire-géographie en terminale ES et L, deux enseignants des Clionautes ont élaboré une progression de cours tenant compte des allègements.

Bruno Modica et Pierre Jégo, enseignants d’histoire-géographie membres de l’association des Clionautes, proposent sur leur site une progression pour les cours de terminale ES et L, tenant compte des allègements annoncés des programmes.

Proposition de progression

Ces préconisations « n’ont aucune prétention », selon les auteurs, mais leur « semblent correspondre à des préoccupations d’enseignants de terrain, qui ont vu passer depuis quelques décennies suffisamment de changements de programme pour les aborder avec un certain pragmatisme ».

I. Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne de 1875 à nos jours (Histoire)
II. Les États-Unis et le Monde depuis 1918 (Histoire)
III. L’Amérique, puissance du Nord, affirmation du Sud (Géographie)
IV. Médias et opinions publiques dans les grande crises politiques depuis l’affaire Dreyfus (Histoire)
V. Les mémoires de la seconde guerre Mondiale (Histoire)
VI ou V (selon la variante choisie)
Gouverner la France depuis 1946 Histoire
(Variante selon le thème des mémoires traiter VI. Les mémoires de la guerre d’Algérie)
VII. L’Afrique, les enjeux du développement (Géographie)
VIII. Le Proche-Orient, un foyer de tensions depuis la première guerremondiale (Histoire)
IX. La Chine et le monde depuis ? (Histoire)
X. L’Asie, l’enjeu de la croissance (Géographie)
XI. Projet d’une Europe politique depuis le Congrès de La Haye (1948) (Histoire)
XII. La mondialisation en fonctionnement (Géographie)
XIII. Des cartes pour comprendre le monde (Géographie)
XIV. La gouvernance mondiale (Histoire)

Les deux enseignants détaillent sur leur site la réflexion qui les a menés à cette progression.

Des allègements « peu significatifs » en 3e

Dans un communiqué, Bruno Modica, qui préside les Clionautes, estime que l’allègement annoncé « peut être considéré comme une bonne nouvelle », même si « c’est faire tout de même peu de cas d’un travail de préparation, souvent sur des questions assez pointues », mené par les enseignants.

Si la suppression dans le programme de terminale d’études de cas se limitant « souvent à la présentation d’exemples […] que l’on cherche à faire rentrer à tout prix dans une problématique d’ensemble » lui semble « intéressant[e] », il considère en revanche les allègements « peu significatifs » dans le programme de 3e. Et certains, comme la suppression de la crise de Cuba, faussent la « perspective historique », estime-t-il.

Rappelant que « beaucoup d’interventions et de remarques ont été faites en juin dernier à propos des épreuves du baccalauréat et du brevet« , Bruno Modica préconise de « poser les différents problèmes qui ont été évoqués », de « remettre sur le métier la conception, la préparation des épreuves et les choix des sujets, en donnant plus de place à la constitution de groupes de travail ». Mais en faisant en sorte que les participants « puissent en toute transparence être reconnus pour leur investissement, qui est, chacun le sait, non négligeable ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.