Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a annoncé ce mardi sur France Inter l’ouverture de « discussions » sur la gestion des ressources humaines dans son ministère.

« La ges­tion des res­sources humaines à l’Education natio­nale, ça n’est pas brillant, a reconnu Vincent Peillon. Moi je l’assume ». Selon le ministre, l’Education nationale « repro­duit de mau­vais com­por­te­ments » vis-à-vis des élèves et des personnels. « Les premières affectations, les rapprochements de conjoints, l’évaluation : il faut changer cela. C’est les discussions que j’ouvre cette année », a-t-il poursuivi.

Vincent Peillon a également insisté sur la nécessité de « faire en sorte que les carrières ne soient pas figées ». Il souhaite en effet que les enseignants aient la possibilité « pour quelques années » de leur vie, « de s’occuper plus du numérique, de l’accueil des jeunes collègues, d’aller travailler à l’Espé« , ou « de coordonner un district sur le plan des activités péri-éducatives« .

Ces questions seront abordées dans le cadre de groupes de travail mobilisés par le ministre pour travailler sur l’évolution des métiers des différentes catégorie de personnels.