Plus de la moitié des jeunes enseignants sont « frustrés » face à leur métier, révèle un sondage Opinionway publié aujourd’hui. 51 % d’entre eux disent en effet ressentir de la « frustration », particulièrement les enseignants de primaire (55 %) et les enseignants en zone rurale (58 %).

Ce sondage montre également que les jeunes enseignants sont, à 79 %, insatisfaits « en terme de recon­nais­sance tant sym­bo­lique qu’économique ». A l’origine de cette insatisfaction, les sondés citent à 58 % le « manque de reconnaissance », à 51 % la rémunération, à 42 % le manque de moyens et à 32 % l’échec de leurs élèves.

Si 40 % se disent « enthousiastes » et 26 % « optimistes » face au métier d’enseignant, cet état d’esprit serait « l’apanage des plus jeunes », des femmes et des enseignants qui ne travaillent pas en ZEP, selon l’étude.

Le sondage a été réalisé en ligne du 3 au 29 juillet 2013 par OpinionWay pour la MAIF, auprès de 499 ensei­gnants du public de moins de 35 ans, selon la méthode des quotas.