Rentrée 2013 : « cette circulaire nous laisse sur notre faim »

La circulaire de rentrée est parue le 11 avril dernier. Cette feuille de route annonce les priorités pour l’année scolaire à venir : ouverture des ESPÉ, nouveaux rythmes scolaires... Les syndicats enseignants, prudents, attendent de voir.

Rentrée 2013

Rentrée 2013 © RVNW – Fotolia.com

Après le temps du débat, une nouvelle séquence s’ouvre à la rentrée avec le déploiement de la loi de programmation et de refondation de l’école. La circulaire de rentrée , rédigée par Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale et George Pau-Langevin, ministre déléguée en charge de la réussite éducative, fixe cinq priorités :

• Reconstruire la formation des enseignants, de la maternelle au supérieur. C’est la clé de voute de la refondation de l’école. Les ESPÉ (Écoles supérieures du professorat et de l’éducation) remplaceront les IUFM et accueilleront quelque 40 000 étudiants dès septembre dans les universités. Elles délivreront des masters « Métier de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » (MEEF). « Mais attention au contenu car nous assistons à une mise en place dans l’urgence », prévient Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, « la création d’un comité de suivi, associant les syndicats enseignants, nous a été annoncée en juillet par le ministre. C’est une bonne chose car nous suivrons de très près le démarrage des ESPÉ. » « L’avis de la communauté universitaire n’a pas été pris en compte, on a l’impression que le seul objectif c’est d’aller vite ! », dénonce Marc Neveu co-secrétaire du Snesup-FSU.

3000 emplois créés dans les écoles de l’éducation prioritaire

• Rénover l’enseignement du premier degré est la seconde priorité. Il est ainsi question de redéfinir les missions de l’école maternelle et de favoriser la scolarisation des enfants de moins de 3 ans Les rythmes scolaires et le retour à la semaine de 4,5 jours constitueront le changement majeur, pour 22% des écoles environ, avec une grande inconnue : le contenu de l’accueil périscolaire. 7 000 emplois seront également créés, pendant quatre ans, pour renforcer « l’encadrement pédagogique dans les écoles difficiles et participeront ainsi à l’amélioration des résultats scolaires à l’école élémentaire ». Le dispositif « plus de maîtres que de classes » devrait permettre, dès septembre, de pallier les difficultés des élèves dans les écoles de l’éducation prioritaire. 3000 ETP (équivalents temps plein) seront créés pour la mise en œuvre de ce programme. « La réussite de ce dispositif dépendra de la liberté laissée aux équipes pédagogiques dans sa mise en œuvre, estime Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, « c’est un levier pour introduire de la souplesse. Il sera désormais possible de scinder la classe en deux pour l’apprentissage de la lecture par exemple ».

« Un texte sans surprise »

• Faire entrer l’Ecole dans l’ère du numérique, lutter contre le décrochage scolaire et aussi développer l’éducation artistique et culturelle sont les trois autres objectifs prioritaires. « Au final, il n’y a pas de changements fondamentaux, surtout au collège et au lycée », résume Christian Chevalier du syndicat Unsa. « C’est un texte sans surprise qui décline les orientations de la loi sur la refondation de l’école », estime Sébastien Sihr du SNUipp, « le problème c’est que la circulaire ne détaille pas les outils et les moyens de sa mise en œuvre ». Et de conclure : « le risque, c’est de vouloir changer l’école à coup de circulaires et non avec du suivi et de la formation continue. Or, à ce jour, nous ne voyons rien venir : cette circulaire nous laisse sur notre faim ! »

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.