Les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espé) de Grenoble, Lyon et Versailles n’ont obtenu qu’un agrément d’un an, selon un proche du Premier ministre Jean-Marc Ayrault cité par l’AEF.

Il précise que les arrêtés indiquant « l’université de rattachement et les partenariats engagés », dont les projets ont été présentés au Cneser le 16 juillet dernier, vont sortir « très prochainement ».

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon avait indiqué début juillet qu’une « accré­di­ta­tion pro­vi­soire », d’une durée « d’un an, au lieu de cinq » sera pro­po­sée aux pro­jets d’Espé « pas encore tout à fait abou­tis ». « Ils seront accom­pa­gnés pour par­faire leur dossier » durant cette première année.