PEP’S (Parents Elèves Profs) : « cette série est respectueuse de tout le monde, mais elle balance ! »

A partir de lundi, TF1 diffusera à 20h45 une nouvelle série dépeignant avec un humour corrosif les relations entre parents, élèves et enseignants au sein d'un établissement scolaire : PEP'S (Parents Elèves Profs). Etienne Fague, alias Régis Jaffart, le professeur de sciences sadique, a répondu à nos questions.

Régis Jaffart

© Christophe Charzat / tf1.fr

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots le concept de PEP’S (Parents Elèves Profs) ?

PEP’S est une série courte, basée sur le même concept que Nos chers voisins. Chaque épisode est constitué de 5 ou 6 petits sketchs qui n’ont pas de lien particulier entre eux, avec des protagonistes qui reviennent régulièrement : élèves, parents et professeurs. La série dépeint les relations entre ces 3 sphères.

L’établissement regroupe école, collège et lycée, et je trouve cela assez intelligent d’avoir mélangé ces univers-là. Par exemple, moi j’incarne un professeur de maths/physique/chimie, donc je suis plus concerné par le secondaire, mais ma « rivalité » avec l’enseignante d’école primaire, que je considère comme une généraliste alors que je suis un spécialiste, est prétexte à rire.

A qui cette série s’adresse-t-elle ? Parents, enfants, profs ?

Je crois que tout le monde peut y trouver son compte ! En tant qu’élève, on peut reconnaître dans les personnages des enseignants à qui l’on a été confronté à l’école, par exemple un prof de sciences sadique comme celui que j’incarne.

Aux enseignants, la série rappellera des situations rencontrées dans l’exercice de leur métier. Elle se moque de tout le monde, mais en même temps, elle est suffisamment fine pour ne blesser personne. Ma compagne, qui m’a fait travailler les textes, est enseignante, et n’a jamais trouvé qu’il s’agissait de caricatures vulgaires.

Donc cette série est respectueuse de tout le monde, mais en même temps, elle balance !

Qui est Régis Jaffart, le personnage que vous incarnez ?

C’est un personnage qui m’est sympathique, mais ça ne veut pas dire qu’il l’est ! J’incarne un prof de sciences qui aime sa matière et trouve que c’est la plus importante de toutes. Je considère un peu mes collègues comme des je-m’en-foutistes, parce que pour moi, ma matière est plus sérieuse que la leur. Par exemple, je ne me gêne pas pour faire au professeur d’histoire-géo des remarques sur son travail, sa façon de fonctionner avec ses élèves, car il essaye toujours de se les mettre dans la poche au lieu de les faire travailler.

Moi je suis intraitable, y compris avec les autres enseignants et avec les parents. Je saque systématiquement les collègues, parents et élèves laxistes, mais en même temps je les aime bien parce que sans eux, je n’aurais personne à qui mener la vie dure !

Cela a-t-il été facile pour vous de vous glisser dans la peau de ce personnage un peu cruel ?

Ce n’est jamais facile, car c’est quand même assez éloigné de ce que je suis. Mais c’est toujours plus agréable de jouer les méchants que les gentils. Tant que l’on s’en libère en sortant du plateau, c’est parfait !

Vous êtes-vous inspiré de vos propres enseignants pour donner corps à Régis Jaffart ?

Non, car en définitif, je ne suis pas sûr d’avoir vraiment eu à me plaindre de mes enseignants. Les souvenirs que j’ai de mes profs de collège et lycée sont ceux de personnes exceptionnelles. Est-ce que Régis Jaffart aurait été pour moi quelqu’un d’exceptionnel ? Peut-être mais j’en doute ! Quoi qu’avec les élèves qui sont bons, qui travaillent, il est plutôt sympa !

Vous auriez aimé être ce genre de prof ?

Pas du tout ! (rires)

PEP’S (Parents Elèves Profs), à partir du 19 août, du lundi au vendredi à 20h45 sur TF1.

4 commentaires sur "PEP’S (Parents Elèves Profs) : « cette série est respectueuse de tout le monde, mais elle balance ! »"

  1. Sophie  1 octobre 2013 à 21 h 36 min

    Respectueuse? Je ne suis pas prof et pourtant je suis hallucinée par la ringardise de cette série.
    Les profs sont hyper caricaturaux, c’est même carrément humiliant pour l’Education nationale… (pour exemple l’épisode de ce soir dans lequel l’abruti de prof de sport lit un poème débile et bourré des fautes les plus grossières à une prof de français moche et coincée à lunettes…). Continuer à véhiculer ces clichés qui sont sur la même étagère que « les femmes à la cuisine et les maris devant le foot en se grattant les c……s » ne va pas aider les choses à bouger c’est sûr…
    On reconnait bien là la subtilité des programmes de tf1.Signaler un abus

    Répondre
  2. SR  2 octobre 2013 à 15 h 41 min

    Pour répondre à Sophie, il ne s’agit pas d’un poème mais d’une chanson de supporter. Les profs sont caricaturaux, mais les ados aussi et les parents aussi. Donc ce n’est pas plus une charge contre l’éducation nationale que contre la société en général et notre façon de voir l’école. La caricature est un peu la base de la comédie…. Ce qu’on peut trouver de « ringard » dans cette série, c’est son format court décousu, sans fil rouge, qui n’autorise donc aucune histoire, aucune situation complexe…Tous ces programmes ont les même défauts (et souvent, ils évitent cette difficulté en introduisant un peu d’histoire, par exemple un sketch de kaamelott peut s’installer en 3 minutes 30, et Astier a introduit en plus une intrigue longue; bref vaut beaucoup plus cher à produire pour bourrer d’information et une intrigue se noue aussi au fil des sketchs)… mais comme tous les formats courts, c’est sur la longueur, avec le temps et des centaines de sketchs que l’on peut percevoir la subtilité des personnages. Personnellement, je n’aime pas ces formats courts mais il faut bien dire que le côté lourd et l’utilisation de cliché est liée au format. Tant qu’on ne produira pas des séries de comédie longues en france, on aura cet humour lourdingue.Signaler un abus

    Répondre
  3. Haticefr  27 octobre 2013 à 21 h 57 min

    Personnellement j’adoooorre ! N’ayant pas l’occasion de regarder la télé, je les passe en replay 3-4 successivement avec les enfants… et c’est justement parce que c’est léger et à la fois hyperbolique, que c’est hilarant ! Bravo aux comédiens, je les trouve tous excellents !! Même quand il s’agit des sketches rediffusés, nous rions aux éclats. Merci 🙂Signaler un abus

    Répondre
  4. Haroun  22 octobre 2014 à 13 h 54 min

    Bonjour,
    je suis enseignant et parent d’élève, et je me régale tous les soirs depuis que j’ai découvert cette série. Je trouve effectivement que cette série tape sur tout le monde sans être blessante, dans la mesure où on ne doit pas tout prendre au pied de la lettre.
    C’est là pour nous faire rire, quelquefois pour se reconnaître soi-même, quelquefois pour reconnaître les autres. On prend tous ces personnages en sympathie et ça permet de relativiser les travers des personnes réelles dont les auteurs s’inspirent.
    Je pense que les personnes qui prennent ça pour des attaques et un manque de respect, voire une « humiliation » n’ont pas du tout saisi l’esprit de la série. On peut s’amuser de soi et des autres sans pour autant les mépriser, et c’est ce que Pep’s réussit à faire dans tous les domaines.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.