Le tueur Anders Breivik veut s’inscrire à la fac

Le norvégien Anders Breivik, qui a tué 77 personnes en 2011, a demandé son inscription à l'Institut des sciences politiques de l'Université d'Oslo.

Le tueur Anders Breivik, auteur d’un massacre qui a coûté la vie à 77 personnes en juillet 2011, souhaite étudier les sciences politiques à l’Université d’Oslo.

Accord du directeur de la prison

« Il est exact que l’on a reçu sa candidature », a confirmé le recteur de l’Institut des sciences politiques de l’université d’Oslo. En Norvège, en effet, le système « donne aux détenus la possibilité d’étudier […] suivant des modalités définies par les autorités pénitentiaires », a expliqué le recteur, précisant qu’il « est évident que dans certains cas qui posent des problèmes de sécurité, ces détenus n’accèdent pas au campus ». Si le recteur indique qu' »on ignore encore si sa candidature sera acceptée », il estime qu' »on ne peut refuser à personne la chance d’étudier ».

Le directeur de la prison semble lui aussi favorable à la reprise des études du prisonnier. « La prison essaiera toujours d’encourager les détenus à obtenir une éducation formelle afin qu’ils puissent trouver un emploi quand ils sortent », a-t-il déclaré à la chaîne norvégienne TV-2. Il pourrait s’agir d’un « enseignement à distance, depuis sa cellule, et les examens seraient passés en prison ». Breivik échangerait avec ses enseignants via courrier postal. « Il est possible de mettre cela en place s’il est accepté par l’université », précise le directeur.

Une nouvelle qui fait polémique à l’Université

La ministre de l’Education norvégienne a pour sa part estimé que « les arguments que l’on emploie pour encourager les détenus des prisons norvégiennes à étudier ne sont pas aussi valables » dans le cas de Breivik. « Nous sommes en présence d’un tueur de masse qui ne sera jamais relâché au sein de la société norvégienne« , a-t-elle expliqué à TV2 Nyhetskanalen.

L’information a suscité une vive émotion chez les enseignants de l’Université, dont la plupart refusent d’avoir le tueur pour étudiant. Toutefois, une minorité estime qu’Anders Breivik devrait être autorisé à étudier, comme Thomas Hylland Eriksen, professeur d’anthropologie sociale. « Breivik a le droit de recevoir une éducation comme tout le monde, mais il devrait être évident qu’il ne puisse en aucun cas autorisé à quitter la prison pour assister à des conférences », estime-t-il.

Source(s) :
  • lefigaro.fr, thelocal.no, meltycampus.fr, rtl.fr, Wikipédia, lapresse.ca

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.