Rentrée 2013 : les informations pratiques pour les étudiants handicapés

L'association d'aide aux étudiants handicapés Droit au savoir a publié sur son site web des informations pratiques pour bien préparer sa rentrée dans le supérieur.

Droit au savoir, une association d’aide à la scolarisation et à l’insertion professionnelle des étudiants en situation de handicap, a publié sur son site internet des informations pratiques pour faciliter la préparation de leur rentrée dans le supérieur.

Aide aux démarches

Droit de savoir propose une assistance aux étudiants pour toutes leurs démarches administratives. Pour cela, ils peuvent contacter l’association au 01 40 78 27 03 les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 10h à 12h, à partir du 19 août.

En effet, les jeunes en situation de handicap doivent anticiper dès maintenant la rentrée et entreprendre un certain nombre de démarches administratives pour que leurs besoins spécifiques soient bien pris en compte au cours de l’année. Pour cela, ils doivent contacter le plus tôt possible le référent handicap de l’école ou de l’université dans laquelle ils sont scolarisés, ou, pour les filières Section technique spécialisée (STS) ou Classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE), le rectorat de leur académie.

Si l’étudiant effectue sa rentrée universitaire dans le même établissement, il doit tout de même contacter le référent handicap afin de s’assurer de la bonne mise en place des mesures spécifiques liées à ses besoins pour l’année à venir.

Mesures d’accompagnement dans les universités et grandes écoles

Pour les mesures d’accompagnement liées à l’accès au savoir, une « équipe plurielle » composée de personnels de l’université doit rencontrer l’étudiant afin d’évaluer ses besoins et déterminer quelles mesures spécifiques d’accompagnement seront mises en place (preneur de notes, transcription Braille, interprète langue des signes…). Un Plan d’Accompagnement de l’Etudiant Handicapé est alors mis en place, et pourra être réévalué en cours d’année scolaire.

Pour les mesures d’aide aux examens, l’étudiant doit prendre contact avec le médecin reconnu par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), qui lui délivrera un avis d’aménagement des épreuves pour les examens, à faire valider par le président de l’université.

Si l’étudiant a besoin d’un accompagnement aux actes de la vie quotidienne (aide à la toilette, au lever…), il doit faire une demande de financement de ces mesures auprès de la Maison départementale des personnes handicapées. Les mesures pourront ensuite être mises en oeuvre grâce à un service ou un établissement.

Cas spécifique des STS et CPGE

Des Equipes de Suivi de Scolarisation pour les lycéens en situation de handicap sont régulièrement organisées dans les établissements par les enseignants référents, et doivent aussi s’adresser aux étudiants de ces filières. Elles évaluent, en collaboration avec le médecin scolaire, le professeur principal et l’étudiant concerné, les mesures d’accompagnement à mettre en place en fonction des besoins.

Pour les mesures d’accompagnement aux examens, l’étudiant doit énoncer ses besoins auprès du chef d’établissement, puis faire une demande auprès d’un médecin reconnu par la CDAPH, qui formulera des propositions. Ce sera ensuite au chef d’établissement de décider des mesures d’aménagement à mettre en place.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.