smartphone danger ondes

© lassedesignen - Fotolia.com

D’après Byun Gi-won, docteur au Balance Brain Centre de Séoul, l’utilisation abusive des nouvelles technologies empêcherait le développement normal du cerveau chez les adolescents.

« L’usage abusif des smartphones et des consoles de jeux entrave le développement équilibré du cerveau, explique le médecin, cité par le Telegraph. Les gros utilisateurs sont susceptibles de ne développer que le côté gauche, laissant le côté droit inexploité ou sous-développé. »

La partie droite du cerveau, consacrée à la mémoire, à la concentration et à l’attention, serait ainsi atrophiée chez les utilisateurs intensifs de smartphones ou d’ordinateurs. D’importants troubles de la mémoire de l’attention se développeraient ainsi chez les personnes concernées, certaines ne parvenant même pas à se rappeler leur numéro de téléphone. Elles souffriraient aussi d’un sous-développement émotionnel et pourraient même, dans 15 % des cas, présenter de premiers signes de démence.

Ce nouveau mal a été baptisé « démence digitale » par les médecins sud-coréens. Il faut dire que le pays est particulièrement concerné par le problème, puisque 64 % des jeunes possèdent un smartphone et que 18,4 % des 10-19 ans l’utilisent plus de 7 heures par jour.