Assurer plus de continuité entre l’éducation à bac-3 et bac+3, tel est l’objectif d’une circulaire publiée ce jeudi au Bulletin officiel. Le texte a en effet « pour objet de présenter les modalités de collaboration de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur dans la construction du continuum de formation articulant les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat ».

Nouveaux programmes de BTS, DUT, CPGE

Au coeur du nouveau dispositif : une orientation « mieux construite ». Au lycée, cela se traduit par la généralisation du conseil anticipé en classe de 1ère dès la prochaine rentrée, dans tous les filières. A l’université, il convient de « limiter les spécialisations précoces », et d’aménager des passerelles entre licences générales, CPGE, BTS, DUT et licences professionnelles afin de permettre des réorientations rapides en cas d’échec.

Les élèves des séries professionnelles et technologiques seront prioritaires pour l’accès en IUT et en STS, tandis que des modules « de préparation à l’entrée en STS » seront mis en place dès la terminale. Les programmes des BTS, DUT et CPGE ont tous été « rénovés » notamment pour tenir compte des nouveautés de la réforme du lycée. L’approche par compétence et la semestrialisation des enseignements ont été privilégiés.

Pour encourager l’innovation pédagogique dans l’enseignement supérieur, 5.000 créations d’emplois sont en outre prévues sur le quinquennat, dont 1.000 dès 2013.