Selon le Commissariat général au Développement durable, la pollution par les pesticides touche 93 % des cours d’eaux français. En effet, indique le commissariat dans une note, « la contamination des cours d’eau est quasi-généralisée en France, essentiellement par des herbicides en métropole et des insecticides en outre-mer ».

Les régions les plus touchées sont les « zones de grande culture céréalière, maraîchère ou viticole : nord de la France, bassin parisien, Sud-Ouest, amont du Rhône, Martinique ». A l’inverse, les 7 % de cours épargnés par les pesticides sont « majoritairement situés dans les régions peu agricoles ou à agriculture peu intensive : quart sud-est, Auvergne ».

Le Commissariat précise également que dans 63 secteurs hydrographiques sur les 176 caractérisés par le réseau de surveillance en France métropolitaine, les concentrations moyennes en pesticides dépassent 5 µg/l, seuil réglementaire de potabilisation. En Outre-Mer, 7 secteurs sur les 12 caractérisés dépassent ce seuil.