Nicolas Tentillier, Maître de Conférences à l’IUT de Calais, a calculé le rapport entre le salaire des Maîtres de Conférences au 1er échelon et le SMIC depuis 1984, en euros constants de 2008.

Si, selon ses chiffres, un MCF débutant dans le métier en 1985 touchait une rémunération équivalente à un peu moins de 2,4 fois le SMIC, celui démarrant en 2008 ne touchait plus qu’environ 1,6 fois le SMIC. Et d’après la régression linéaire, le salaire de départ sera égal au SMIC « aux alentours de 2025 », indique Nicolas Tentillier.

En outre, souligne-t-il, « il faut maintenant atteindre le 2ème échelon pour avoir le même pouvoir d’achat qu’un maître de conférences débutant en 1986″.

Sur son blog Histoires d’universités, Pierre Dubois, docteur en sociologie, signale qu’en 1968, le salaire de son premier emploi en tant que contractuel était de 1 800 nouveaux francs, soit 3,6 fois le SMIC (qui s’élevait alors à 500 francs).