Espé : la réforme est menée dans « une précipitation confuse et tendue » (Cneser)

Des organisations syndicales et étudiantes ont adopté hier lors du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (Cneser) une motion intitulée "Espé : l'urgence n'excuse pas la précipitation".

Une motion dénonçant « une précipitation confuse et tendue » dans la mise en place des Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espé) a été adoptée hier par des organisations syndicales et étudiantes lors du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser). Les signataires y demandent « solennellement à la ministre de l’Enseignement supérieur de prendre la mesure de la situation » des Espé « à deux mois de la rentrée universitaire« .

« Absence de cadrage » de la part du ministère

En effet, ils estiment que la précipitation « dans laquelle est instaurée cette réforme […] tranche avec la nécessité […] d’élaborer un projet ambitieux permettant de revenir sur la destruction de la FDE engagée par le gouvernement précédent ».

Les signataires craignent que le ministère, par « l’absence de tout cadrage […] sur la structure des Espé« , renonce à « une conception nationale et maillant tout le territoire, de la mission de service public de formation des enseignants« . Concernant les projets de création des Espé, « élaborés en toute hâte, dans un cadre non défini », ils « ont souvent ravivé les tensions et les rivalités générées par les réformes antérieures », jugent les organisations.

Des masters enseignants qui traduisent « un appauvrissement des contenus des formations »

Enfin, les nouveaux masters MEEF « reflètent un appauvrissement, depuis 2009, des contenus scientifiques et pédagogiques des formations, et des liens distendus avec la recherche et les pratiques professionnelles », affirment-elles, « quels que soient les efforts développés par les équipes pédagogiques, contraintes de travailler à marche forcée, dans les tensions ».

C’est pourquoi les signataires réclament « des mesures conservatoires permettant de garantir les ressources humaines et financières de la formation des enseignants« . Notamment que l’année qui vient soit « considérée comme une étape de transition pour tous les Espé« , durant laquelle seront élaborés « les textes définitifs dont la formation des enseignants a besoin ».

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.