Décès de 23 écoliers indiens après un repas à la cantine

21 enfants sont morts hier dans l'Etat indien du Bihar, après avoir pris leur repas à la cantine scolaire. Selon les médecins, les décès sembleraient liés à la présence de produits toxiques dans les plats servis.

Plat riz

© eltfoto – Fotolia.com

23 enfants de l’Etat du Bihar, l’un des plus pauvres de l’Inde, sont décédés après avoir pris un repas gratuit hier à la cantine de leur école. 30 autres étaient encore hospitalisés ce mercredi.

Insecticides dans le plat

Selon les médecins, il s’agirait probablement d’une intoxication alimentaire, due à des produits toxiques contenus dans les insecticides présents dans les légumes, le riz ou les lentilles qui composaient le plat de la cantine. Le père de victimes, interrogé par la chaîne NDTV, raconte que ses enfants « sont revenus de l’école en pleurant, et disant […] qu’ils avaient des maux d’estomac terribles ».

Le drame a suscité la colère des habitants de la principale ville de la région, où plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi contre les pouvoirs publics, réclamant « des mesures fermes contre les fonctionnaires responsables » de l’intoxication, selon S.K. Mall, un responsable local. Certains d’entre eux reprochent aux autorités d’avoir mis trop de temps à évacuer les enfants malades vers l’hôpital, « 15h », selon un membre du Bharatiya Janata Party, l’un des principaux partis politiques indiens.

Le gouvernement a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame. Il s’est aussi engagé à verser aux familles des victimes la somme de 200 000 roupies, soit 2 500 euros.

Le Midday Meal Scheme, un programme critiqué

L’Inde a généralisé en 2001 le programme de cantines scolaires Midday Meal Scheme, grâce auquel un repas gratuit est servi quotidiennement dans les écoles aux enfants des familles les plus pauvres. Selon les éducateurs et les enseignants, cela contribuerait à augmenter la fréquentation des établissements par les enfants défavorisés. Et l’Inde est en effet le pays où le plus grand nombre d’élèves mange à la cantine chaque jour (114 millions). Mais les mauvaises conditions d’hygiène dans lesquelles sont servis ces repas et parfois la qualité très basse de la nourriture sont pointées du doigt. Car les intoxications alimentaires ne sont pas rares dans les cantines indiennes. L’année dernière, dans l’Ouest du pays, 130 élèves avaient été malades suite à la contamination de leur repas scolaire par la bactérie E. Coli.

Ce programme est aussi fortement critiqué pour ses dérives, en particulier pour les affaires de corruption qui gangrènent le dispositif. En 2006, des habitants du village de Pembong ont accusé un groupe d’enseignants de détourner la nourriture destinée aux enfants, affirmant que ces derniers n’avaient pu bénéficier des repas gratuits du midi depuis 18 mois. Toujours en 2006, une affaire d’escroquerie impliquant des écoles publiques indiennes avait été mise à jour par le Times of India. Les écoles truquaient les registres de présence des enfants à la cantine en y ajoutant des élèves fantômes, puis détournaient ensuite les repas destinés à ces élèves qui n’existaient pas.

Source(s) :
  • liberation.fr, ndtv.com, france24.com, wikipedia

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.