Selon le ministère de l’Education nationale, 17 585 recrutements de professeurs ont été réalisés dans le cadre des concours enseignants 2013, soit 5 000 de plus qu’en 2012. Cela représente « une augmentation de 39 % », se félicite le ministère dans un communiqué.

Un « fort regain d’intérêt pour les métiers du professorat »

« L’offre de postes avait été très fortement accrue pour les concours 2013, conformément à la volonté politique de relancer le recrutement et de refonder la formation« , indique le ministère, précisant que « 8 413 postes avaient été ouverts pour le 1er degré » (71,5 % de plus qu’en 2012) et « 11 000 postes pour le 2nd degré » (28 % de plus qu’en 2012). Et « le nombre d’admis a évolué de manière quasiment proportionnelle à celui des volumes proposés au recrutement : + 66% dans le premier degré et + 21% dans le second degré », poursuit-il. Cela « confirme « le fort regain d’intérêt pour les métiers du professorat et la capacité retrouvée de l’Education nationale à recruter des enseignants », estime le ministère.

Reconnaissant que « les postes n’ont pas pu être pourvus à 100%« , le ministère affirme toutefois que « des progrès se font sentir y compris parmi les disciplines rencontrant des difficultés de recrutement particulières », notamment le Capes de lettres modernes, où les 1 000 postes proposés ont été pourvus.

Résultats confirmés par l’admissibilité de la session exceptionnelle 2014

Selon le ministère, les résultats d’admissibilité de la session exceptionnelle des concours enseignants 2014 tendent à confirmer « ce constat global de nette amélioration des recrutements ». Pour cette session, dans le cadre de laquelle 8 500 postes ont été ouverts pour le 1er degré et 10 750 pour le second, « les jurys ont pu prononcer 9 744 admissibilités pour le 1er degré […] et 14 159 pour le 2nd », souligne-t-il.