Deux nouveaux échelons pour les bourses étudiantes seront créés à partir de la rentrée 2013, a annoncé la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso ce mardi.

Echelon 7 et échelon « O bis »

Un échelon 7 sera mis en place pour les étudiants provenant des familles les plus défavorisées, gagnant moins de 7 540 euros par an. Il ouvrira droit à une aide de 5 500 euros annuels, contre 4 697 euros pour l’échelon 6, le plus élevé jusqu’à présent. Cette mesure devrait concerner 30 000 personnes.

Un échelon « 0 bis » sera également instauré pour aider les jeunes des classes moyennes, dont les parents ont des revenus modestes, inférieurs à 33 100 euros annuels. Jusqu’à maintenant, l’échelon 0 des bourses étudiantes leur permettait d’être exonérés de frais d’inscription et de cotisation de Sécurité sociale, mais pas de percevoir une aide financière. L’échelon « O bis » garantira le versement d’une bourse de 1 000 euros par an. Cela devrait concerner environ 40 % des boursiers à taux 0, soit 55 000 étudiants.

Aide pour les étudiants en rupture familiale

Enfin, une aide destinée aux étudiants en rupture avec leur famille sera également accordée à la rentrée 2013 à 1000 jeunes supplémentaires, a indiqué la ministre. Elle sera indépendante des ressources des parents et sera comprise entre 4 000 et 5 500 euros. Environ 7 000 jeunes au total en bénéficieront.

De plus, toutes les bourses étudiantes seront revalorisées l’année prochaine, à hauteur de l’inflation, a ajouté Geneviève Fioraso.

Au total, 118 millions d’euros supplémentaires seront investis dans les bourses étudiantes en 2013. Et « ce budget sera quasiment doublé à la rentrée 2014 », a affirmé la ministre.