Dans une lettre ouverte à Vincent Peillon publiée mardi, le jury de l’agrégation externe d’histoire fait part de son « émotion » à l’annonce de la nomination possible d’un membre de l’Inspection générale à la tête du jury en 2014.

Le jury de l’agrégation d’histoire est actuellement présidé par Michel Cassan, professeur d’histoire moderne à l’université de Poitiers. Les membres du jury rappellent au ministre de l’Education nationale « la place centrale des Universités et des enseignants-chercheurs dans la formation des candidats à l’agrégation et dans le recrutement des agrégés d’histoire », et estiment que la nomination d’un inspecteur général comme président, au lieu d’un professeur des universités, serait un désaveu de leur engagement « au service des étudiants et du concours ».

En conséquence, les jurés souligent qu’une telle nomination « autoritaire » entraînerait la « remise en cause de leur participation à ce concours« . Ils réclament « une concertation immédiate » avant la publication des résultats du concours, ce samedi 6 juillet à la Sorbonne.