Opération Chercheurs en herbe : « les élèves ont leur propre programme de recherche »

Au centre de recherche des Cordeliers à Paris, une vingtaine de lycéens et collégiens mènent toute l'année des recherches aux côtés des scientifiques. Entretien avec Edith Doucet, coordinatrice de l'opération des "Chercheurs en herbe".

Chercheurs en herbe Centre Recherche CordeliersLe centre des Cordeliers initie-t-il depuis longtemps des adolescents à la recherche scientifique ?

Cela fait six ans que nous organisons l’opération des « Chercheurs en herbe » (auparavant appelée « Apprentis chercheurs »). Nous accueillons des binômes formés d’un jeune de 3ème et d’un lycéen en 1ère S au sein d’équipes de recherche, un mercredi après-midi par mois, tout au long de l’année. Le but est de leur montrer le monde de la recherche en les faisant participer, et qu’ils réalisent que les chercheurs peuvent aussi tâtonner, se tromper… que la science n’est pas une science exacte !

Comment les élèves et les scientifiques qui participent à l’opération sont-ils sélectionnés ?

Les jeunes viennent d’un collège de ZEP et d’un lycée du 16ème arrondissement de Paris, pour favoriser la mixité sociale. Je me déplace pour informer les élèves. Nous demandons ensuite aux volontaires une lettre de motivation, et les doctorants choisissent à partir de ces lettres les élèves qu’ils veulent prendre en charge, bénévolement bien sûr. Nous signons une convention de stage, et les élèves s’engagent à venir toute l’année. Cette année, nous avons accueilli 22 élèves.

Quelles tâches confiez-vous aux élèves ?

Ce n’est pas comme un stage d’observation de troisième. Chez nous les élèves ont les gants, la blouse, ils manipulent avec le même matériel que nous et font leurs propres expériences. Chaque groupe a un programme de recherche spécifique (voir encadré ci-dessous) et ils présentent leurs travaux à la fin de l’année, lors d’un mini-congrès auquel assistent les chercheurs, les parents et les partenaires de l’opération, dont le rectorat. Le directeur du centre leur remet à cette occasion un diplôme de Chercheur en herbe, qui peut être un plus sur leur CV.

Les sujets de recherche choisis par les élèves

Le Centre de Recherche des Cordeliers (CRC) travaille dans le domaine bio-médical, avec deux grands axes de recherche : le cancer, et le métabolisme. Les élèves choisissent donc des sujets de travail orientés sur le vivant et non sur la physique. Parmi les thèmes de recherche retenus en 2012-2013 figuraient par exemple « La fibrose dans l’obésité syndromique », « Etude des dommages causés par la lumière bleue sur la rétine », « Suivi des cellules tumorales in vivo par imagerie du petit animal », « Rôle de la protéine ATF4 dans le développement de la stéatose hépatique »…

L’intégration dans des équipes de chercheurs se fait-elle facilement ?

Les jeunes sont très curieux, ils posent beaucoup de questions et s’intègrent bien. Nos encadrants sont souvent de jeunes doctorants et ils sont enthousiastes. Le défi pour eux est de se mettre à leur portée des élèves. Il y a beaucoup de choses qui pour les chercheurs vont de soi, et il faut les reformuler pour ce jeune public. Cet exercice de vulgarisation n’est pas évident. Le petit plus, c’est que notre discours est réinterprété par les élèves de première vers ceux de troisième.

Quelles sont vos relations avec les professeurs de sciences des élèves ?

Toute cette opération est le fruit d’un travail en commun avec les enseignants. Puisque nous travaillons dans la recherche biomédicale, ce sont surtout des enseignants de SVT. Cela leur demande un gros travail de préparation et de suivi. Dès le début de l’année, nous fixons avec eux toutes les dates pour être sûrs que les élèves seront libres. Nous bénéficions aussi du soutien du rectorat de Paris, qui nous a suggéré les établissements avec lesquels nous travaillons. Ce projet est assez suivi : Jean-Yves Le Déaut, le rapporteur des Assises du supérieur, a par exemple assisté à notre cérémonie de fin d’année.

Chercheurs en herbe CRC remise diplômes

Cérémonie 2013 de remise des diplômes de Chercheurs en herbe, le 5 juin 2013.

 

Combien de participants comptent s’orienter vers la recherche ?

Nous n’avons pas encore fait de bilan sur leur poursuite d’études, mais nous avons des échos. Certains choisissent la recherche, ou la médecine. D’autres ne pensent pas poursuivre dans cette voie, mais tous disent que ça a été pour eux une expérience incroyable. Nous n’avons jamais eu de problème d’absentéisme.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.