Le profil Facebook deviendra-t-il bientôt un critère de sélection à l’entrée de Paris-Dauphine ? Un enseignant de la prestigieuse université a en effet demandé aux élèves candidatant pour un master de gestion de se présenter à l’épreuve orale avec une copie de leur page sur le réseau social.

Selon le Parisien, l’enseignant souhaitait ainsi en apprendre un peu plus sur le caractère et les passions de ses futurs étudiants. Cependant, la direction de l’établissement n’a pas apprécié l’initiative, « naïve et légalement pas acceptable », de l’enseignant, qui a été annulée. Le président de l’université a d’ailleurs adressé vendredi un courrier d’excuse aux étudiants concernés.

Cette décision devrait soulager la plupart des candidats, comme Florine, élève en licence, pour qui « ce serait un peu la panique » de dévoiler son Facebook à l’examinateur. En effet, « ce n’est pas sur cette base qu’on doit évaluer un élève », estime-t-elle. D’autres sont plus désinvoltes. Un étudiant interviewé par le Point se demande ainsi : « puisque tout le monde regarde déjà nos profils, pourquoi pas les profs ? »