L’Association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG) critique dans un communiqué publié samedi les sujets « scandaleux » du DNB 2013 dans ces disciplines.

Elle déplore que les sujets de fin d’année y aient été privilégiés, ce qui pourrait traduire la volonté de « mettre au pas un corps professoral qui n’a eu de cesse de dénoncer la lourdeur des nouveaux programmes« . Mais « en voulant contraindre les enseignants à une véritable course contre la montre pour terminer des programmes infaisables […], ce sont les élèves qui sont punis », estime-t-elle.

L’APHG s’insurge également contre « un manque de clarté de certains intitulés » et la formulation de certaines questions qui « invitent davantage à la récitation qu’à une véritable réflexion des élèves ».

L’Association réclame donc « une refonte du DNB dès l’année prochaine », demandant notamment que « pour la question longue, à la fois en Histoire et en Géographie, […]il y ait le choix entre deux sujets ». Elle souligne également que « la formulation des consignes doit veiller à favoriser la réflexion et l’éveil critique des élèves ».