excellent GOOD average poor

© fidelio - Fotolia.com

L’Oxford High School for girls va proposer à ses brillantes élèves un test où il est impossible d’avoir 100% de bonnes réponses, pour leur enseigner qu’on ne peut pas toujours avoir la meilleure note.

Les élèves de 11 ans de l’établissement (qui couvre tous les niveaux de la maternelle au lycée) vont devoir passer un test de mathématiques en ligne dont les questions seront de plus en plus difficiles. Toutes les participantes finiront par échouer sur un exercice, et le but avoué du test est de leur montrer qu’il est « bien de ne pas toujours avoir tout juste ».

Apprendre la persévérance par l’échec

L’initiative s’inspire de la « failure week » (semaine de l’échec) récemment lancée dans une autre prestigieuse école privée, la Wimbledon High School for girls, pour apprendre à ses étudiantes la persévérance.

Helen Fraser, une des responsables de l’Oxford High School, a confié au Sunday Times qu’il fallait apprendre aux élèves qu' »être parfait, c’est l’ennemi de l’apprentissage ».

Avec des frais de scolarité de plus de 4.500 euros par trimestre dans cet établissement d’élite, gageons que les parents d’élèves ne seront pas tous ravis que leurs enfants soient encouragés à accepter l’échec scolaire.