La Commission mixte pari­taire, réunie hier pour examiner le projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, a supprimé l’amendement visant à la suppression de la procédure de qualification des enseignants-chercheurs par le CNU.

Cet amendement, voté par le Sénat, était à l’origine d’une très vive polémique dans le monde universitaire, et de sérieuses craintes quant à une régionalisation du processus de recrutement des maîtres de conférences et des professeurs.

Le texte du projet de loi repassera le 3 juillet au Sénat, et la semaine suivante à l’Assemblée.