La prime de 400 euros aux professeurs des écoles coûtera 160 millions d’euros par an, selon une estimation de la Cour des comptes figurant dans son rapport « sur la situation et les perspectives des finances publiques en France » rendu public ce jeudi.

Le versement de cette prime n’aura qu’un « impact relativement limité en 2013 », selon la Cour des comptes, puisqu’elle serait « financée par redéploiement (mobilisation d’une partie des mesures catégorielles du ministère de l’Éducation nationale) et pourrait être fractionnée sur 2013 et 2014 ».

Suppression de 10.000 postes ETP dans la fonction publique

La Cour des comptes estime par contre que la réduction des dépenses publiques mérite un effort global, et recommande la reconduction du gel du point d’indice dans la fonction publique en 2014 et 2015. Elle suggère en outre la suppression de 10.000 postes ETP de fonctionnaires par an, répartis sur « l’ensemble des ministères ».

Elle propose également parmi ses pistes d’économie de revoir à la baisse les prestations familiales, les pensions de retraite, les aides au logement, le salaire de référence de l’assurance-chômage et l’objectif des dépenses d’assurance maladie (ONDAM).