Le ministère va confirmer le versement d’une prime de 400 euros aux enseignants du primaire, selon les Echos. L’information sera officialisée ce mercredi lors d’une réunion avec les syndicats au ministère de l’Education nationale, indique le quotidien. L’indemnité sera payée en 2 versements de 200 euros, l’un en décembre 2013 et l’autre en juin 2014.

La mesure sera notamment financée grâce à l’enveloppe des mesures catégorielles de l’Education nationale et à l’argent destiné à la prime pour la passation des évaluations de CE1-CM2 qui vient d’être supprimée. Selon les Echos, le ministre pourrait également utiliser le montant réservé aux heures supplémentaires effectuées par les enseignants du primaire pour les stages de remise à niveau.

Cette indemnité est créée dans le but de réduire l’écart entre les rémunérations des enseignants du 1er degré et ceux du 2nd degré, ces derniers bénéficiant d’une prime de 1 200 euros annuels au titre du suivi et de l’orientation des élèves (ISOE).

Vincent Peillon avait affiché en janvier dernier sa volonté de « rééquilibrer les salaires » entre primaire et secondaire, et la création d’une prime aux professeurs des écoles avait été évoquée. Mais le ministre de l’Education nationale n’avait jamais communiqué sur son montant, sinon pour indiquer qu’il était « en discussion ».

L’annonce intervient au moment de la publication des « Regards sur l’éducation 2013 » de l’OCDE, qui dénoncent l’écart de salaire inquiétant entre 1er et 2nd degré en France.