« Il est donc nécessaire de réinventer les cours de sexualité à l’école en ne les présentant plus seulement sous une forme culpabilisante et anxiogène (MST, sida…) mais aussi avec une notion de plaisir, partagé. Y introduire des notions plus larges tels le civisme, le respect et l’égalité des sexes, base du consentement. »

David Courbet, journaliste et auteur du livre Féminismes et pornographie, qui milite pour des cours d’éducation sexuelle ne se limitant pas à enfiler un préservatif sur un concombre, dans une tribune intitulée « Bac : à quand une épreuve d’éducation sexuelle ? » publiée sur le site du Nouvel Observateur.