L’AFP indique que Geneviève Fioraso vient de déclarer, à l’issue du Conseil des ministres, qu' »aucune consigne n’a été don­née, natu­rel­le­ment, pour qu’il y ait une nota­tion sur 24, c’est com­plè­te­ment absurde ».

La ministre de l’Enseignement supérieur dément donc l’information donnée par Le Figaro, dont la source est une grille de notation distribuée aux correcteurs par l’inspection de l’académie d’Orléans-Tours, stipulant de noter sur 24 l’oral du bac de français.

Cette grille a elle-même été transmise par le syndicat Sud.