PRES Sorbonne Universités : l’impossible gouvernance

Les démissions se succèdent à la tête du PRES Sorbonne Universités : Pierre Grégory, qui vient de démissionner, en explique les raisons.

Pierre Grégory, président de Sorbonne Universités, vient de démissionner, annonce l’AEF.  Il sera resté trois mois à la tête de cette méga-structure, après la démission en décembre dernier de Louis Vogel.

Pierre Grégory explique, dans un entretien à l’AEF, que « pour mettre en œuvre la véritable ‘révolution universitaire exemplaire’ qui est le magnifique défi du projet ‘Super’, idex dotée en capital de 900 millions d’euros, il faut une présidence forte, et perçue comme telle dans la communauté universitaire ». Or, il ne lui a pas été possible de la mettre en place : « Je n’ai pas réussi à faire accepter cette idée par tous les présidents », reconnaît-il.

Pour rappel, le PRES Sorbonne Universités regroupe six membres fondateurs, Paris-II , Paris-IV, UPMC, Muséum national d’histoire naturelle, UTC (Université de technologie de Compiègne) et Insead, et 15 membres associés.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.