63 lettres : c’est la longueur du mot « Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz » (écouter ici la prononciation), qui disparaît de la langue allemande en même temps que la loi qu’il désignait. La « Loi sur le transfert des obligations de surveillance de l’étiquetage de la viande bovine » vient en effet d’être abolie par le parlement du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale.

Toutefois le dictionnaire allemand continuera longtemps à héberger des mots qui dépassent les 25 lettres de notre « anticonstitutionnellement », tel que « Kraftfahrzeughaftpflichtversicherung » et ses 36 lettres, qui signifie « assurance de responsabilité civile pour véhicules automobiles ». Même l’anglais devance le français sur ce point, avec sa « pneumonoultramicroscopicsilicovolcanoconiosis » (45 lettres), qui désigne une maladie pulmonaire contractée en respirant des poussières fines.