Des détecteurs de téléphones portables seront installés dans toutes les académies lors de la session du baccalauréat 2013. Le ministère de l’Education nationale a en effet annoncé la généralisation de ce dispositif testé lors du bac 2012 dans 5 académies afin de lutter contre la fraude à l’examen.

Ces détecteurs seront capables de « détecter un téléphone allumé, que ce soit un Smartphone ou un vieux Nokia« , affirme le ministère.

Cependant, le dispositif ne sera pas déployé dans tous les établissements. « On a demandé à chaque recteur de s’équiper mais ces détecteurs ne seront pas dans tous les centres d’examen », indique le ministère, qui n’a pas souhaité donner de précisions sur le nombre et la répartition des équipements.

Pour réduire la fraude, le ministère a également présenté il y a quelques jours au CSE un projet de décret instaurant de nouvelles sanctions contre les élèves coupables de triche au bac, comme l’inscription de la punition sur le livret scolaire. Il n’avait recueilli que 10 votes favorables.