L’article polémique du projet de loi ESR élargissant les possibilités d’enseigner en langue anglaise dans les cours des universités françaises, a été adopté ce jeudi à l’Assemblée nationale, au cours d’un vote à main levée, indique aujourd’hui le Monde

Les députés ont aussi approuvé plusieurs amendements, limitant notamment l’utilisation de l’anglais aux cours « nécessitant véritablement d’être dispensés en langue étrangère ».

Le Monde relève en outre l’erreur de Catherine Vautrin, la présidente de la séance (UMP), qui malgré le résultat sans ambiguïté du vote, a annoncé que l’article n’était pas adopté. Toutefois, personne, en séance, n’a fait remarquer son erreur à la présidente.

L’examen du projet de loi doit se poursuivre à l’Assemblée jusqu’au 27 mai.