Une expérimentation visant à laisser aux parents la décision finale de l’orientation des élèves en fin de 3e sera menée à la rentrée 2013 dans une cinquantaine d’établissements, selon George Pau-Langevin. La ministre déléguée à la Réussite éducative l’a annoncé mercredi lors de l’ouverture de la Journée nationale de la réussite éducative.

Le but de ce dispositif est « d’échapper aux orientations subies qui sont très durement ressenties notamment par les élèves des familles défavorisées […] et qui favorisent le décrochage », a-t-elle expliqué. Pour le Dgesco Jean-Paul Delahaye, qui intervenait au cours d’une table ronde la même journée, l’orientation « opaque » des élèves fait partie des « points de tension » entre les familles et le système scolaire, avec l’évaluation et les procédures disciplinaires. La possibilité de pouvoir choisir l’orientation en fin de 3e devrait permettre « une meilleure participation » des familles à la scolarité de leur enfant », a-t-il estimé.