Salaires enseignants : il faut « indexer les augmentations sur les évaluations PIRLS » (J.C. Carle)

Dans le "projet alternatif de refondation de l'école" qu'il vient de publier, Jean-Claude Carle propose que les augmentations salariales des enseignants soient basées sur les résultats des élèves français aux évaluations internationales PIRLS.

Le sénateur UMP Jean-Claude Carle propose, dans le « projet alternatif de refondation de l’école » publié récemment, d’indexer les augmentations salariales des enseignants sur les résultats des élèves français aux évaluations internationales PIRLS examinant les compétences en lecture des enfants de CM1.

Une augmentation pour sanctionner « la qualité du travail »

S’il reconnaît qu’il y a « consensus » sur le fait que « les enseignants français sont parmi les plus mal payés des pays riches de l’OCDE » et que « leur situation salariale doit être améliorée« , il souligne que la situation budgétaire actuelle des gouvernements « interdit une augmentation globale du salaire des enseignants« .

Le sénateur UMP estime que « les augmentations salariales doivent venir sanctionner la qualité du travail des enseignants », et que « ce serait une grave erreur de penser que l’octroi d’une augmentation salariale se justifie du seul fait de l’aggravation des conditions de travail ». Et « l’exigence intellectuelle et le courage politique obligent à dire que quand bien même nous doublerions les salaires des enseignants, ce ne serait pas un levier efficace pour lutter contre l’échec scolaire« , juge-t-il.

Trois « rendez-vous des salaires »

Il propose donc « d’indexer les augmentations salariales des enseignants sur les progressions réalisées par la France lors des prochaines évaluations internationales PIRLS » et fixe « trois rendez-vous des salaires : PIRLS 2016, PIRLS 2021 et PISA 2024 ».

« Il ne peut y avoir de pilotage efficace du système éducatif sans engagement concernant la réussite des élèves et sans évaluation relative à leur progression », relève Jean-Claude Carle, prônant l’intégration d’une « nouvelle culture du résultat, qui permette de fixer des objectifs à très court terme et de mesurer les améliorations grâce à des indicateurs tangibles ».

Partagez l'article

1 commentaire sur "Salaires enseignants : il faut « indexer les augmentations sur les évaluations PIRLS » (J.C. Carle)"

  1. Profencolère  27 mai 2013 à 20 h 51 min

    Le salaire des sénateurs dépendra aussi des bonnes idées sortant du sénat, de leurs mises en application et des résultats chiffrables obtenus. Avec 3 rdv des salaires : les élections municipales en 2014, les élections régionales en 2015 et l’ élection présidentielle en 2017. Alors, c’est ok, je suis entièrement d’accord avec vous si vous suivez aussi …
    Sans rire, il faut arrêter de se moquer du monde et de « proposer » sans connaître le terrain !! Que fait-on de l’enfant qui n’a pas envie d’apprendre ? qui baille toute la journée, n’a pas pris de petit déjeuner, passe son temps à l’école entre la garderie, les apprentissages, la cantine, l’étude, abandonné par ses parents qui ne sentent pas du tout concernés par l’école ? On le gave avec un entonnoir afin que les résultats PIRLS soient satisfaisants ?A moins que l’on ne baisse le niveau des évaluations pour que les résultats montent ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.