Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, et Philippe Watrelot, président du Crap/Cahiers pédagogiques ont dénoncé hier les propos « caricaturaux et isolés » d’une enseignante, qui avait publié sur Rue89 une tribune polémique intitulée « Chers parents d’élèves, vous nous emmerdez« .

Une tribune contre les parents

Dans ce texte, une professeure du secondaire s’emporte contre les parents d’élèves « surprotecteurs » et leur ingérence dans la pédagogie des enseignants.

Elle dénonce en particulier les parents qui « interviennent dans les cours […] et se pensent » les égaux du professeur. « N’importe quel père de famille se croit capable d’enseigner une fraction… c’est si facile vous croyez ? » interroge-t-elle.

Elle se plaint également de la contestation incessante de son travail. « A force d’être emmerdés […], à force de se faire contrer nos punitions, nos notes, d’être menacés, d’être dénoncés au rectorat ou ailleurs, petit à petit, on baisse les bras », déplore-t-elle.

Cette tribune avait suscité une vive polémique et donné lieu à plusieurs réactions. Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, et Philippe Watrelot, président du Crap/Cahiers pédagogiques ont répondu hier à leur tour à l’article qui n’est selon eux « qu’un avis non mesuré, avec peu de fondements ».

Des propos « caricaturaux »

« Nombreux sont les exemples et les données qui montrent la légèreté intellectuelle de tels avis » déplorent-ils. En effet, « aucune généralisation n’est possible. « Dans beaucoup de lieux, […] les parents sont trop éloignés de l’école, […] les contacts y sont rares », estiment-ils. D’autre part, « dans beaucoup d’endroits où elles sont réellement existantes, les relations entre les parents et les enseignants se font sur des bases saines ».

Ils en appellent donc à une « coéducation effective » et préconisent de « mieux intégrer […]  la question de la […] relation aux familles, dans la formation initiale et continue des enseignants » et d' »améliorer les dispositifs permettant de faire venir les parents dans l’école ».

Il y a quelques semaines, l’ancien direc­teur adjoint de l’IUFM de Créteil Jean-Louis Auduc préconisait également d’intégrer un module sur les relations avec les parents dans la formation dispensée par les Espé.