Robotique pédagogique et machines à mesurer le temps au festival Artec 2013

Au festival Artec 2013 où se déroulait la semaine dernière la coupe de France de robotique, le mardi a été consacré à des défis technologiques réservés aux écoles primaires. Reportage en images.

Précédent Suivant

La semaine dernière, les robots ont envahi la petite ville sarthoise de La Ferté-Bernard. Le festival des Arts et des Technologies ARTEC 2013, qui fêtait ses 20 ans, hébergeait notamment la coupe de France de robotique et le concours européen Eurobot, mais aussi des épreuves spéciales pour les lycées, collèges et écoles primaires.

Ce sont ainsi plus de 25 classes du CP au CM2 (plus de 600 élèves au total) qui ont concouru mardi 7 mai pour le challenge de robotique et les défis adaptés à leur niveau. Dans le cadre du challenge, les écoles ont réalisé des robots filoguidés capables de déplacer des objets : bougies à mettre sur un gâteau, cadeaux et bonbons à faire tomber dans des bacs, lettres pivotantes à redresser pour composer les mots « happy birthday ». Toutes ces actions sont récompensées par un certain nombre de points.

Pour les défis, les participants ont fabriqué cette année des machines à mesurer le temps. « L’arbitre déclenche son chronomètre et l’arrête pour des temps courts ou des temps longs », explique un des arbitres. « Chaque équipe doit évaluer avec sa machine le temps qui s’est écoulé, et on va affecter une note en fonction de l’écart ».

Des règlements en accord avec les programmes officiels et validés par le DASEN

Poulies et engrenages, moteurs électriques, bouteilles d’eau percées et graduées : tous les moyens sont bons pour atteindre la mesure la plus précise du temps qui passe sans recourir à une montre. L’épreuve compte pour chaque machine trois temps courts (entre 5 et 30 secondes) et deux temps longs (entre 2 et 3 minutes) à évaluer. Outre la précision de la mesure, l’esthétisme, l’innovation technique et la présentation de la machine par l’équipe à un jury comptent pour un tiers de la note finale.

La réalisation des robots et machines s’inscrit parfaitement dans les programmes scolaires : « Les règlements sont conçus par l’association Planète Sciences, en accord avec les programmes de science et technologie de l’éducation nationale, et ils sont validés par le directeur académique avant d’être transmis aux enseignants », souligne Marc Tavera, conseiller pédagogique départemental en sciences et technologie, qui accompagne les enseignants dans la mise en oeuvre de leurs projets.

« Dans les programmes officiels, l’électricité est au programme en technologie, ainsi que les transmissions de mouvements (poulies, courroies et engrenages) », confirme Martial Gaignier, enseignant à l’école de Cherreau, dont la classe de CM1/CM2 participe tous les deux ans aux épreuves. Le projet développe par ailleurs chez les élèves la démarche d’investigation, une première approche de l’expérimentation scientifique.

L’an prochain, le festival Artec sera de retour du 26 au 31 mai 2014 à La Ferté-Bernard pour la 21ème Coupe de France de robotique, suivi quelques semaines plus tard du concours international Eurobot à Dresde (Allemagne), dont le thème sera la préhistoire.

Texte et photos

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.