Jean-Luc Moudenc, pré­sident de l’UMP de Haute-Garonne, s’est adressé aux adhé­rents de la fédé­ra­tion pour leur demander de participer à un « ser­vice civique de sou­tien sco­laire« .

Les militants UMP ont en effet été invités par mail, à assurer bénévolement, à partir du 25 mai, dans les locaux de la fédération, un service de soutien scolaire gratuit dans le département, dans le cadre de « la révo­lu­tion civique vou­lue par Jean-François Copé » lancée en avril.

Le PS et nombre d’enseignants ont dénoncé cette initiative, et le secré­taire géné­ral de la Ligue de l’Enseignement de Haute-Garonne, Olivier-Ronan Rivat, a fait part de ses doutes « sur la moti­va­tion d’une telle démarche », qui pourrait même selon lui, s’apparenter à une »forme de mani­pu­la­tion des esprits ».

Camille Bedin, secrétaire générale adjointe de l’UMP en charge de cette « révolution civique » au niveau national, déclarait récemment sur son compte twitter « Oui, l’UMP fait du soutien scolaire. Nous sommes le réseau de ceux qui n’en ont pas. Et alors ? ».