Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a critiqué ce mardi, lors d’une rencontre avec la presse, la gestion du dossier de la réforme des rythmes scolaires, jugeant qu’il y avait eu « des erreurs » à ce niveau.

« On aurait eu intérêt à s’y prendre autrement », a-t-il déploré.

Le ministre aurait voulu privilégier une « gestion interministérielle » entre le ministère de l’Education nationale et ceux chargés de la Jeunesse et de la Famille. Il a considéré avoir « tout pris sur [ses] épaules », mais n’a pas exprimé « de regret ». « J’ai fait avancer une réforme », a-t-il estimé.

Selon une enquête du Snuipp-FSU, 22,3 % des élèves reviendront à la semaine de 4,5 jours en 2013.