Le ministère de l’Education nationale prépare des mesures pour agir sur le décrochage scolaire dans l’enseignement professionnel et préparer les élèves de ces filières à l’entrée en BTS.

Selon l’entourage du ministre, interrogé par l’AEF hier, un projet d’ouverture, dans chaque établissement, d' »une classe de seconde professionnelle qui permettrait des changements d’orientation » est à l’étude pour 2014. Mais cela « prend du temps, car la mesure « nécessite des aménagements au niveau des grilles horaires », indiquent les proches du ministre.

Le ministre envisage également une série d’arrangements pour « mieux préparer les élèves » de l’enseignement professionnel aux BTS, poursuit le ministère. « En amont, nous allons mobiliser l’accompagnement personnalisé pour aider les élèves dans les disciplines où ils ont des difficultés », annonce-t-il.

Il envisage aussi « de diminuer le nombre de périodes de stages aujourd’hui à 22 semaines en exemptant de deux semaines certains élèves qui se dirigent vers le supérieur », pour « laisser une certaine liberté de modulation ».

Enfin, les « mesures de simplification des modalités de certification au baccalauréat professionnel », prévues par la circulaire de rentrée, devraient entrer en application à la rentrée 2014, précise l’entourage du ministre, expliquant que « les modalités actuelles prennent trop de temps sur la formation des élèves mais aussi aux professeurs pour l’organisation ».