Rythmes scolaires : le comité de suivi de la réforme mis en place aujourd’hui

Le ministère de l'Education nationale a annoncé la mise en place du comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires, chargé notamment d'examiner les modèles d'organisation horaire appliqués par les établissements afin d'identifier les difficultés et les bonnes pratiques.

Le comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires a été mis en place aujourd’hui par le ministère de l’Education nationale. Ce comité sera entre autres chargé de diffuser les bonnes pratiques et d’identifier les difficultés rencontrées dans la mise en oeuvre de la réforme.

Composition du comité

Le comité est présidé par Françoise Moulin-Civil, rectrice de l’académie de Lyon, et est composé de membres « représentants l’ensemble des acteurs concernés par cette réforme », indique le ministère. Il compte parmi eux le pédopsychiatre Marcel Rufo, le chronobiologiste François Testu et la représentante de l’ADF Colombe Brossel (également adjointe au maire de Paris). Appartiennent également au comité 3 représentants des communes (AMF, AMRF, AMGVF), 3 représentants des enseignants (dont Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp-FSU), 2 représentants des associations de parents d’élèves (FCPE et PEEP), 1 représentant de la CAPE, 1 DASEN (Vosges), 1 IEN (Toulouse), 1 représentant du ministère de la Jeunesse et des sports, 1 représentant de la CNAF et 1 animateur.

Missions du comité

Dans la lettre de mission adressée jeudi aux membres du comité, le ministère indique que le suivi de l’application et de la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires « particulièrement crucial », permettra de déterminer « si le cadre de la réforme a conduit à l’émergence de nouveaux modes horaires et de nouveaux modes de collaboration entre les écoles et les collectivités locales. Il s’agira également de voir si les opportunités offertes par le développement de projets éducatifs territoriaux ont pu se mettre en oeuvre », poursuit le ministère.

Le comité de suivi devra donc examiner « les modes d’organisation locaux tels que mis en place par la réforme », en prenant particulièrement en compte « les modèles d’organisation horaire », « le développement dans le temps », et « les modes de collaboration locale entre institutions (Education nationale, commune, CAF, associations […]) et entre les acteurs de terrain (enseignants, animateurs, […], parents) ».

Le comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires est établi pour une durée de deux ans. Il doit fournir « un premier point d’étape » à la fin du mois de juin 2013.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.