Concours réservés : les conditions d’éligibilité des candidats vérifiées après la convocation aux épreuves orales

Le ministère de l'Education nationale a indiqué au Snes-FSU que tous les non-titulaires admissibles aux concours réservés seront convoqués aux épreuves orales, et que leurs conditions d'éligibilité seront "vérifiées ultérieurement".

D’après le Snes-FSU, l’ensemble des contractuels admissibles aux concours réservés de l’Education nationale devront se présenter à l’épreuve orale, et leurs conditions d’éligibilité seront vérifiées « ultérieurement ».

« Colère » des contractuels admissibles mais non éligibles

Mercredi, le syndicat SE-Unsa avait dénoncé « le désarroi » et « la colère » de nombreux non-titulaires admissibles aux concours réservés, contactés par le rectorat pour leur apprendre qu’ils ne remplissaient pas les conditions d’éligibilité. « C’est après la publication des résultats de l’admissibilité que s’effectue la vérification administrative de leur éligibilité, avait expliqué le syndicat. Ainsi une proportion non négligeable de candidats – jusqu’à 85 % des lauréats dans certaines disciplines – constate qu’ils ont passé vainement des épreuves puisqu’il leur sera impossible de se présenter à l’admission« .

L’éligibilité vérifiée après la convocation aux oraux

Vendredi, le Snes-FSU affirmait au contraire que le ministère de l’Education nationale lui avait assuré que « l’ensemble des agents non-titulaires admissibles aux concours réservés devaient se présenter aux épreuves orales et que les conditions d’éligibilité seraient vérifiées ultérieurement ». Il dénonçait en outre « la lecture restrictive des textes, fruit d’une interprétation académique que font de nombreux rectorats » et estimait que la décision de l’éligibilité des contractuels « doit relever du ministère ».

Le Sgen-CFDT, quant à lui, pointait du doigt « le risque d’une situation ubuesque ». « Que va dire [le ministère] aux candidats qui se rendront inutilement aux épreuves ? Que va-t-il dire aux lauréats qui se révéleront inéligibles à un concours qu’ils auront réussi ? » interrogeait-il notamment.

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

4 commentaires sur "Concours réservés : les conditions d’éligibilité des candidats vérifiées après la convocation aux épreuves orales"

  1. vincent  15 mai 2013 à 10 h 47 min

    Bonjour
    beaucoup se sont présentés à ce concours en sachant bien qu’ils n’étaient pas éligibles!
    Autrement dit qu’ils ne respectaient pas les conditions.
    Beaucoup comme moi, ne se sont pas présentés!
    ces gens sont des tricheurs!
    Comme c’est un concours, ils ont pris la place d’autres personnes qui elles étaient éligibles!
    Que vont-ils répondre aux contractuels comme moi qui ne se sont pas présentés????
    Où est cette fameuse égalité de traitement?
    Les éliminer après ne changera rien car ils auront pris une place qu’ils ne reverseront pas aux autres!
    C’est incroyable de donner une prime ainsi à la triche!
    Vincent!Signaler un abus

    Répondre
  2. flacak  25 mai 2013 à 13 h 46 min

    Bonjour,
    Effectivement on en arrive à des situations ubuesques et non nous ne sommes pas des tricheurs, c’était à l’administration de faire correctement son travail et non à nous de pâtir des déréglements de la sorte.
    Pour ma part je me suis retrouvée dans le cas d’une admission puis d’une éviction de la liste d’admission aprés avoir vu mon rang 42.
    Est-ce qu’on ne pourrait pas envisager pour les candidats déclarés admis, un bénéfice de leur admissibilité lors de la section prochaine ?
    Car oui il s’agit vraiment d’un irrespect total de l’être humain qui se trouve derrière le statut de contractuel.Signaler un abus

    Répondre
  3. willi  26 juin 2013 à 20 h 43 min

    Je suis admissible aux concours du capet réservé et j’ai été convoqué à l’épreuve d’admission à laquelle je me suis présenté. A ma forte surprise, j’ai reçu une lettre datée avant l’épreuve de l’admission m’informant que je suis inéligible au concours réservé en raison de la quotité de service inférieur à 70% à la date du 31/03/2011. Le ministère a oublié tout simplement que mon CDD est transformé en CDI en date du 13 mars 2012 et à cette date j’étais employé à 100%. Malgré cela, j’ai été radié de la liste des admissibles et de liste des candidats ayant présenté l’épreuve orale. Ma candidature est devenu irrecevable et je n’ai pas été du tout noté par le jury d’admission.
    Avez-vous des suggestions à me faire pour trouver une solution à mon problème ?Signaler un abus

    Répondre
  4. titi  2 mars 2016 à 21 h 16 min

    Bonjour, à quelle date le MEN fait-il la vérification de l’égibilité des candidats admis?Signaler un abus

    Répondre

Laisser un commentaire à titi Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.