La prime de 400 euros évoquée il y a quelques mois pour revaloriser le salaire des professeurs des écoles pourrait être reconsidérée, signale aujourd’hui l’Express.

En effet, indique le site du magazine, au ministère de l’Education nationale, le montant de cette prime n’a pas encore été arrêté. « Cela nécessite d’abord la signature d’un protocole sur un principe de répartition, affirme-t-on au ministère. Le protocole est toujours en discussion avec les organisations syndicales ».

Pourtant, Sébastien Sihr,  secrétaire général du Snuipp-FSU, déclare avoir « surtout l’impression que les négociations sur le sujet se passent par voie de presse ». « Nous avons eu des discussions bilatérales il y a deux mois, puis plus rien. Pour l’heure, aucun protocole ne nous a été soumis », déplore-t-il. Et le secrétaire général estime, « après avoir regardé attentivement les lettres de cadrage envoyées aux ministres » dans le cadre de l’élaboration du budget 2014, que le contexte économique actuel « risque de remettre en cause des engagements pris il y a quelques mois ».

En effet, l’Express indique également que Matignon ne serait pas favorable au versement d’une telle prime aux enseignants, alors qu’il vient de demander aux ministères de réaliser 5 milliards d’économie dans le cadre du budget 2014.