La faculté de droit de Nancy accueille cet après-midi la finale régionale du concours « Ta thèse en 180 secondes » organisée par l’Université de Lorraine. De jeunes chercheurs y présenteront, devant un jury constitué d’universitaires, professionnels des médias et entreprises, leur sujet de thèse en 180 secondes, en s’appuyant uniquement sur un slide de présentation.

C’est Nicolas Beck, sous directeur du service culture scientifique et technique de l’Université de Lorraine, qui a importé en France ce concept australien. Pour lui, ce principe « simple » et « efficace » permet au jeune thésard de prendre un peu de recul sur la complexité de son sujet de recherche, et de développer ses capacités de vulgarisation et de concision pour le présenter en quelques minutes à un public non spécialisé. Il estime qu’il lui permet aussi de travailler son assurance à l’oral, un atout précieux pour sa vie professionnelle future. « Aujourd’hui, un chercheur est encore meilleur s’il est charismatique, explique-t-il. On juge toujours une personne avant de juger le contenu » de son discours.

Les deux gagnants se rendront ensuite à Québec pour affronter les lauréats belges et québécois.