L’OCDE a annoncé la semaine dernière la création d’un nouvel outil d’évaluation des résultats des élèves, « conçu à partir du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) ». Grâce à cet outil, les établissements pourront « comparer les compétences de leurs élèves en compréhension de l’écrit, en mathématiques et en sciences par rapport aux systèmes d’éducation les plus performants du monde », afin de « nourrir leur réflexion sur les possibilités d’amélioration de l’apprentissage », a indiqué l’organisation dans un communiqué.

Un « Pisa » propre à chaque établissement

Le programme a été expérimenté aux Etats-Unis, impliquant « plus de 7 000 élèves de 15 ans scolarisés dans 105 établissements d’enseignement répartis dans 22 États ». Une phase-pilote a également été menée au Canada et au Royaume-Uni.

Barbara Ischinger, directrice de la Direction de l’éducation à l’OCDE, indiquait en février 2012 à l’AEF que le but de ce nouveau programme, à l’époque en pleine phase pilote, était de « recueillir des données contextuelles auprès des élèves et des établissements d’enseignement afin d’apporter un éclairage sur l’environnement d’apprentissage au sein des établissements et en classe, les relations élèves-enseignant, et les attitudes et la motivation des élèves à l’égard de l’apprentissage ». Nous voulons aider [les établissements] à réaliser leur propre évaluation, leur propre étude Pisa« , affirmait-elle.

Pas de classification des établissements

« Avec ce ‘Pisa for schools‘, nous n’avons pas pour projet de classer les établissements. Mais bien d’observer comment appliquer les meilleures pratiques, améliorer les performances, personnaliser les apprentissages », soulignait-elle.

Ce programme sera lancé aux Etats-Unis dès la rentrée 2013. Les établissements scolaires pourront commencer à le mettre en place pour l’année scolaire 2013-2014.