Sidaction : il faut mettre des préservatifs gratuits à disposition au collège (P. Bergé)

Le président du Sidaction Pierre Bergé a interpellé Vincent Peillon sur la nécessité de mettre à disposition dans les collèges et lycées des préservatifs gratuits et d'organiser "de vrais cours d'éducation sexuelle".

A la veille du lancement de l’édition 2013 du Sidaction, son président Pierre Bergé a demandé au ministre de l’Education nationale Vincent Peillon de mettre à disposition des collégiens et lycéens des préservatifs gratuits et d’instaurer « de vrais cours d’éducation sexuelle » dans les établissements scolaires.

Des préservatifs gratuits dès le collège

« Je voudrais faire passer un message au gouvernement, et à des amis qui sont au gouvernement – et je pense à Vincent Peillon par exemple, qui est ministre de l’Education nationale […] : quand va-t-on dans les collèges – je dis bien les collèges – et dans les lycées, avoir des préservatifs gratuits ? Et quand va-t-on faire des vrais cours d’éducation sexuelle sur le sida ? » a interrogé Pierre Bergé hier sur RTL.

Le président du Sidaction a déploré qu' »aujourd’hui, dans certains lycées, quand on veut un préservatif, il faut aller le demander à une infirmière« , soulignant ironiquement que la démarche était « très facile, comme vous pouvez l’imaginer ».

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a réagi aux propos de Pierre Bergé en indiquant que « 95% de nos établissements disposent de ces distributeurs de préservatifs ». Mais « il y a des problèmes d’approvisionnement » et « de maintenance, parce qu’il y a de la dégradation, comme dans beaucoup de lieux publics », a reconnu le ministre. « Il y a en plus des distributions dans les infirmeries, souvent gratuites », a-t-il poursuivi.

Deux axes pour développer l’information autour du sida dans les établissements

Le ministre a affirmé prendre « très au sérieux » le développement des actions de communication et de prévention menées dans les établissements. « Il va falloir poursuivre l’effort et sans doute l’amplifier, parce qu’on voit qu’il y a un certain relâchement ces dernières années », a-t-il signalé.

Vincent Peillon a défini « 2 axes d’action : […] la formation des enseignants, […] et puis le faire porter par les lycéens eux même, car il faut informer, mais il faut responsabiliser aussi », a-t-il estimé.

Partagez l'article

Google

1 commentaire sur "Sidaction : il faut mettre des préservatifs gratuits à disposition au collège (P. Bergé)"

  1. yetty  5 avril 2013 à 11 h 22 min

    Lorsque j’entends le discours de Mr Berger, je suis en colère… Quelle leçon ce monsieur peut-il faire… Apprenons déjà -et cela sera un grand pas- aux garçons dès le plus jeune âge à respecter les filles, si déjà à la maison leur père respecte leur mère, si le jeune respecte se mère et ses soeurs, la suite coule de source. J’ai travaillé toute ma vie auprès d’ados et je parlais beaucoup avec eux du respect de l’autre et croyez-moi, les jeunes sont très réceptifs quand ils sont respectés eux-mêmes.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.